Laudato Si: On the Care of Our Common Home

Laudato Si on the Care of Our Common Home

After weeks and months of prayerful anticipation, the Catholic Youth Network for Environmental Sustainability in Africa (CYNESA), is delighted to finally welcome Pope Francis’ Encyclical letter, ‘Laudato Si’ (Praised Be), On the Care of Our Common Home.

We thank His Holiness Pope Francis for this gift, to the Church and to the world. ‘Laudato Si’ comes to us on the 1st anniversary of our Summit, which gathered 20 CYNESA leaders from 6 African countries and an ecumenical guest from the African Lutheran Youth Network.

As the immediate heirs to poor leadership and therefore to this unsustainable future, Africa’s current youth population has an urgent responsibility to ensure that its communities, countries and the continent at large act as frontrunners for a safe, sustainable and productive future for them and their children.

Africa, the continent with one of the youngest populations, rich in natural resources will also be hardest hit by climate change. Its limited adaptive capacity is threatened by widespread poverty.
This is why the encyclical from Pope Francis, ‘Laudato Si’ is so important. Pope Francis draws attention to the plight of the poor among us and our relationship with all of creation.

Pope Francis reminds us all that “Young people demand change. They wonder how anyone can claim to be building a better fu¬ture without thinking of the environmental crisis and the sufferings of the excluded”. [13]

Young people connected through CYNESA, commit themselves to living the message of Laudato Si, by making it our own. “Let us sing as we go. May our struggles and our concern for this planet never take away the joy of our hope”. [244]

May its message illuminate our minds, melt our hearts and strengthen our resolve, as we renew our commitment to be protectors of God’s handiwork, here in Africa and across the world.

Nairobi, June 20th 2015.



.

Laudato Si (« Loué sois-tu ») Sur la sauvegarde de notre maison commune

Après des semaines, des mois de prière et d’attente, c’est avec une grande joie que le Réseau des Jeunes Catholiques pour un environnement durable en Afrique (CYNESA) accueille enfin l’encyclique du pape François, Laudato Si (« Loué sois-tu »). Sur la sauvegarde de notre maison commune.

Nous remercions Sa Sainteté le pape François pour le cadeau qu’il fait ici à l’Église et au monde. Laudato Si nous parvient pour le premier anniversaire de notre sommet, qui a rassemblé vingt leaders de CYNESA venus de six pays africains différents, ainsi au’un invité oecuménique du Réseau de la Jeunesse Luthérienne d’Afrique.

En tant qu’héritiers directs de la mauvaise gouvernance et du futur incertain qui en résulte, les jeunes Africains d’aujourd’hui doivent d’urgence s’assurer que leurs communautés, leurs pays et leur continent tout entier se posent en précurseurs d’un futur sûr, durable et productif pour eux et leurs enfants.

Le continent Africain, riche d’une population parmi les plus jeunes du monde et de ressources naturelles abondantes, sera également plus touché que les autres par le changement climatique. Sa capacité d’adaptation limitée est mise à mal par l’étendue de sa pauvreté.

C’est pourquoi l’encyclique du pape François, Laudato Si, a tant d’importance : Sa Sainteté attire notre attention sur la situation critique dans laquelle vivent les pauvres autour de nous, et sur notre relation à la Création toute entière.

Le pape François nous rappelle que « Les jeunes nous réclament un changement. Ils se demandent comment il est possible de prétendre construire un avenir meilleur sans penser à la crise de l’environnement et aux souffrances des exclus ».

Les jeunes en relation à travers CYNESA s’engagent à vivre le message de Laudato Si, en se l’appropriant. « Marchons en chantant ! Que nos luttes et notre préoccupation pour cette planète ne nous enlèvent pas la joie de l’espérance. »

Que son message illumine nos intelligences, fasse fondre nos coeurs et renforce notre détermination tandis que nous renouvelons notre promesse d’être des protecteurs de l’oeuvre de Dieu, ici, en Afrique, et de par le monde.

Nairobi, 20 June 2015

Translation by Claire Gauroy.

Translate »